dimanche 20 février 2011

Crêpes et beignets



C'est le joyeux temps du carnaval et du mardi gras,
période attendue de réjouissances qui commence,
après la fête des rois, avec la Chandeleur.
C'est la fête de la lumière, annonçant la résurrection du Christ à Pâques,
mais aussi des bals masqués et des divertissements burlesques,
évoquant les rites magiques
destinés à garantir la fertilité, le bonheur et la fécondité de la nature,
pour le nouveau cycle qui recommence.

Ces prochains jours,
je vais tenter de vous présenter plusieurs sortes de crêpes et beignets.

Mais commençons d'abord par la pâte à crêpes traditionnelle

Pour 24 crêpes environ :
Mettez 250 g de farine dans une terrine,
faites une fontaine,
ajoutez 25 cl de lait, délayez,
  puis ajoutez 3 œufs battus en omelette,
2 cuillerées à soupe de beurre fondu,
un peu de sel et 2 cuillerées à soupe de sucre.
Ajoutez encore 25 cl de lait
puis éventuellement un parfum : 
rhum, liqueur, sucre vanillé, zestes d'agrume.
Laissez reposer pendant 2 heures avant emploi.

 Le rituel

Chacun sait qu'il faut faire sauter les crêpes 
en tenant une pièce  de monnaie dans sa main, 
si l'on veut s'assurer bonheur et chance durant toute l'année.
D'autres pensent qu'il suffit de toucher du doigt la queue de la poêle.

La bonne technique

Dans une poêle bien graissée et bien chaude, 
versez 1/2 louche de pâte 
et inclinez la poêle pour napper régulièrement le fond. 
Au bout de quelques secondes de cuisson, 
les bords se soulèvent légèrement et se décollent tout seuls.
Retournez la crêpe avec une spatule souple et cuisez l'autre côté.

La présentation :

Saupoudrée de sucre et pliée en quatre,
la crêpe peut aussi être arrosée de jus de citron, 
tartinée de confiture et roulée, 
fourrée de crème pâtissière ou de frangipane, 
nappée de beurre d'orange , de chocolat
ou encore, arrosée de rhum et flambée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...