mercredi 30 décembre 2009

BONNE ANNEE 2010




Je vous souhaite...
Une santé de fer
Un mentale à toutes épreuves
Et pleins de jours meilleurs

Je vous souhaite...
Des vagues miraculeuses
Dans vos projets, qu'ils soient à l'honneur
De vos espérances et de vos labeurs

Je vous souhaite...
Un océan d'amour et de joie
Pour qu'il éclabousse votre âme
De mille éclats phénoménales

Car au dessus de l'univers
Mille étoiles viennent s'asseoir
Au bord de l'immense sphère
Pour visiter quelques instants le soir
Le symbole de l'espoir...

L'AMOUR nous offre son SAVOIR!!

mercredi 23 décembre 2009

Pavés aux noisettes


Ces cubes fondants se déguisent volontiers toute l'année !

Ingrédients pour environ 70 pièces
Pour la pâte :
- 250 g de beurre ramolli
- 125 g de sucre
- 5 œufs
- 1 pincée de sel
- 200 g de chocolat au lait
- 200 g de noisettes moulues
 - 100 g de farine
-  2 cuil. à café de levure
- 2 cuil. à soupe de rhum
- 100 g de glaçage aux noisettes
(existe en préparation à acheter)
- 40 g de noisettes hachées
- beurre pour la plaque

Préparation
Dans une terrine, travaillez le beurre, le sucre,
les œufs et le sel jusqu'à obtenir un mélange mousseux.

Préchauffez le four à 180°C.
Beurrez la plaque.

Râpez le chocolat au lait
et incorporez-le à la pâte avec les noisettes.
Tamisez la farine et la levure
(au préalable mélangées) par dessus
versez le rhum.
Travaillez le tout au batteur à main
pour obtenir une pâte lisse.

Étalez la pâte sur une plaque
et lissez-la avec une spatule.
Enfournez à mi hauteur
et faites cuire pendant 20 minutes.
Laissez refroidir.
Hachez le glaçage en petits morceaux.
Faites-le fondre au bain-marie en remuant,
dans une petite casserole.
Étalez régulièrement le glaçage sur la pâte.
Parsemez les noisettes hachées
et laissez sécher pendant 15 minutes.
Découpez ensuite en carrés de 4 X 4 cm.

Essayez la variante suivante : 
Remplacez les noisettes moulues par des noix,
recouvrez la pâte, après cuisson,
d'un glaçage au chocolat, et parsemez des noix hachées.


mardi 15 décembre 2009

Duos cappucino-noix

Des bouchées croquantes à l'arôme amer du cappuccino.

Ingrédients pour environ 80 pièces
Pour la pâte :
- 150 g de farine
- 1/2 cuil à café de levure
- 1 jaune d'œuf
- 1 cuil. à soupe de lait
- 100 g de beurre
-  60 g de sucre
-  1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel

Pour la préparation aux noix
- 152 g de noix
- 2 cuil. à soupe de lait
- 25 g de sucre
- 1 cuil. à soupe de cappuccino instantané en poudre
***
Farine pour le plan de travail
Papier de cuisson pour la plaque

Préparation
Tamisez farine et levure mélangées sur le plan de travail.
Creusez un puits au centre.
Mettez-y le jaune d'œuf et la cuillerée à soupe de lait.
Répartissez le beurre en petits morceaux, la sucre,
le sucre vanillé et le sel sur le pourtour du puits
(voir illustration ICI )

Hachez la tout à l'aide d'un couteau,
puis pétrissez avec vos mains jusqu'à obtenir une pâte lisse
( Voir ICI).
Laissez-la reposer à couvert dans un lieu frais,
pendant 30 minutes.

Hachez grossièrement les noix.
Trempez-les dans le lait additionné du sucre
et du cappuccino en poudre.
Portez à ébullition en remuant.
Laissez refroidir.

Couvrez la plaque du papier de cuisson.
Farinez le plan de travail.
Pétrissez de nouveau la pâte
et abaissez-la sur 2 mm d'épaisseur.
Avec un emporte-pièce rond (de 4 cm de diamètre),
découpez-y des gâteaux que vous rangez sur la plaque,
à 1 cm d'intervalle.
Recouvrez-les de la préparation aux noix.
Laissez reposer 10 minutes au frais.
Préchauffez le four à 180°C (à chaleur tournante : 160°C)

Faites dorer à mi-hauteur, pendant 10 minutes
Décollez les gâteaux de la plaque pendant qu'ils sont chauds.
Laissez refroidir sur une grille.

Placés dans une boite hermétique,
ces biscuits conserveront tout leur arôme.


mardi 1 décembre 2009

Biscuits espagnols


Légers et aériens, ces biscuits aux amandes fondent dans la bouche

Ingrédients pour environ 48 pièces
- 125 g de farine
- 90 g de beurre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel
- 1 jaune d'œuf
- 1 cuil. à soupe de vin blanc
- 1 blanc d'œuf
- 90 g de sucre glace
- 40 g d'amandes hachées

***
Farine pour le plan de travail
papier de cuisson pour la plaque
Cette recette légère vous demander 30 min de préparation;  
30 min pour le repos de la pâte
et 17 min de cuisson par plaque

Préparation :
Tamisez la farine dans un bol et creusez une fontaine.
Ajoutez-y le beurre en petits morceaux, le sucre vanillé,
le sel, le jaune d'œuf et le vin blanc.
Mélangez à l'aide d'un batteur à main,
puis pétrissez avec vos mains pour obtenir une pâte lisse,
que vous laissez reposer à couvert dans un lieu frais,
pendant 30 min.

A l'aide d'un fouet, battez le blanc d'œuf en neige
(il doit devenir bien ferme).
Ajoutez-y peu à peu le sucre glace
et continuez de battre jusqu'à ce que le mélange devienne brillant
et forme des pointes molles.
Incorporez alors délicatement les amandes à la neige
(sans tourner !)

Préchauffez le four à 200 °C (à chaleur tournante : 180 °C).
Tapissez la plaque avec le papier de cuisson


Farinez légèrement le plan de travail.
Pétrissez de nouveau la pâte
et étalez-la au rouleau sur 3 mm d'épaisseur
en formant un rectangle de 24 x 30 cm.
Recouvrez des blancs en neige.


A l'aide d'une roue dentée, découpez-y des rectangles de 3 x 5 cm,
que vous rangez sur la plaque.
Enfournez à mi-hauteur et laissez cuire pendant 17 min.
Laissez refroidir sur une grille.

CONSEIL
Pour éviter que la pâte ne dessèche,
enveloppez-la dans un film alimentaire

pendant le temps de repos.

Bouchées aux épices


Elles peuvent se garder fraîches pendant 4 à 6 semaines.
Recette facile quoi que vous en pensez !


Ingrédients pour environ 70 pièces
- 200 g de beurre ramolli
- 3 jaunes d'œufs
- 100 g de sucre glace
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel
- 1/2 cuil. à café de cannelle
- 1/2 cuil. à café de muscade
- 1 pincée de gingembre en poudre
- 200 g de farine
- 1 cuil. à café de levure
- 30 g de cacao en poudre
- 125 g de noisettes moulues
- 100 g de chocolat au lait pour le nappage
- pistaches hachées selon le goût

***
Farine pour les moules
papier de cuisson pour la plaque

Comptez environ 50 min pour la préparation;
1 h pour le repos de la pâte
et 12 min de cuisson par plaque

Préparation :
Dans une terrine, travaillez ensemble le beurre, les jaunes d'œufs,
le sucre glace, le sucre vanillé, le sel ainsi que les épices
jusqu'à l'obtention d'un mélange crémeux.

Ajoutez la farine, la levure et le cacao tamisés,
ainsi que les noisettes.
Travaillez ces ingrédients avec un batteur à main
pour obtenir une pâte lisse
que vous laissez reposer dans un lieu frais pendant une heure.
Tapissez la plaque avec le papier de cuisson.

Dans vos mains farinées,
façonnez des boules de la grosseur d'une noix
et rangez-les sur la plaque, à 2 ou 3 cm d'intervalle.
Laissez reposer 10 min au froid.
Préchauffez le four à 180°C (à chaleur tournante : 160 °C)
Faites cuire pendant 12 min au four, à mi-hauteur.
Laissez refroidir sur une grille

Hachez finement le chocolat à napper
et faites-le fondre au bain-marie dans une petite casserole.
Trempez le haut des boules dans le chocolat
et parsemez-les de pistaches selon votre goût.
Laissez sécher pendant 20 min.


Etoiles de Noël

Un classique qui apportera une touche de couleur sur la table.
Attention, cette recette demande un peu de temps.
En effet, comptez 1 h 15 de préparation ;

30 min pour le repos de la pâte

et 10 min de cuisson par plaque.


Ingrédients pour environ 80 pièces
- 300 g de farine
- 200 g de beurre froid
- 100 g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel
- 1 œuf
- 100 g d'amandes en poudre
- 7 cuil. à soupe de confiture de fruits rouges
- 100 g de chocolat pour le nappage
- 20 g de pistaches hachées

***
Farine pour le plan de travail
Papier de cuisson pour la plaque

Préparation :


Creusez un puits dans la farine tamise.
Répartissez le beurre en noisette, le sucre,
le sucre vanillé et le sel sur le pourtour du puits.
Cassez l'œuf dans le puits,
saupoudrez les amandes par-dessus.


Hachez le tout avec un couteau,
puis pétrissez avec vos mains jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse.
laissez reposer à couvert dans un lieu frais,
pendant 30 min.
Tapissez la plaque avec le papier de cuisson.

Farinez le plan de travail.
pétrissez de nouveau la pâte et fractionnez-la en trois parts.
Étalez ces parts sur 2 mm d'épaisseur.
Découpez-y des étoiles et rangez-les sur la plaque,
à 1 cm d'intervalle.
Laissez reposer 10 min au froid.
Préchauffez le four à 180°C ( la chaleur tournante : 160°C)

Faites dorer au four,
à mi-hauteur, pendant 10 min.
Laissez refroidir sur une grille à pâtisserie.
Collez les étoiles deux par deux
en enduisant la face inférieure de confiture.

Hachez le chocolat destiné au nappage.
Faites-le fondre au bain-marie
en le remuant dans une petite casserole
Badigeonnez-en les étoiles
et parsemez-les aussitôt de pistaches
pour que celles-ci adhèrent bien aux étoiles.
Laissez sécher pendant 30 min.

CONSEIL
Enduisez une partie des étoiles avec du chocolat blanc fondu et,
à l'aide d'une fourchette,
dessinez un motif dans le chocolat pendant qu'il est encore mou.

Triangles aux dattes


Quand les fées se mettent à la cuisine...
... une suave odeur de cannelle et de girofle,
de vanille et de chocolat
se répand dans toute la maisonnée.

A vos tabliers ! A vos fourneaux !

Cela en vaut la peine :

En préparant joyeusement les fêtes de fin d'année,
vous ferez plaisir à tous ceux que vous aimez.
Il y en aura pour tous les goûts !
Vous pourrez les conserver dans de
jolies boites
qui deviendront autant de cadeaux pour les gourmands.

Ces petits gâteaux ajouteront un grain de folie

à l'ambiance festive de ce temps de bonheur.



TRIANGLES AUX DATTES

Des petits fours de Noël à la mode italienne,
aux dattes et noisettes

Spécialité génoise
Ingrédients pour environ 48 pièces

- 150 g de beurre ramolli
- 80 g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel
- 6 jaunes d'œufs
- 150 g de farine
- 1 cuil. à café de levure
- 150 g de noisettes hachées
- 200 g de dattes
- 200 g de chocolat pour le nappage
- beurre pour la plaque

Comptez environ 50 min pour la préparation
et 14 min par plaque de cuisson

Préparation :
Mettez le beurre, le sucre, le sucre vanillé,
le sel et les jaunes d'œufs dans un saladier.
Travaillez le tout jusqu'à l'obtention d'un mélange crémeux.

Tamisez la farine et la levure par-dessus.
Ajoutez les noisettes et 3 cuil. à soupe d'eau en remuant.

Préchauffez le four à 180°C
(à chaleur tournante : 160°C)
Beurrez la plaque.

Fendez les dattes dans leur longueur,
dénoyautez-les et taillez-les en fines lamelles
que vous incorporez à la pâte.
Étalez la pâte sur la plaque sur 1,5 cm d'épaisseur,
puis lissez-la à l'aide d'un couteau

Enfournez à mi-hauteur 15 à 20 min,
puis laissez refroidir.


Découpez la pâte en triangles
et décollez-les de la plaque.

Hachez le chocolat de nappage en petits morceaux.
faites-les fondre au bain-marie dans une petite casserole.


Plongez les trois pointes des triangles aux dattes dans le chocolat.
Ensuite, laissez sécher pendant 30 min.

CONSEIL
Au lieu des trois pointes,
vous pouvez aussi glacer les trois côtés des triangles aux dattes
Après les avoir trempés dans le chocolat fondu,
déposez-les sur du papier sulfurisé,
puis détachez-les proprement après séchage.

jeudi 12 novembre 2009

La confiture de Noël


Plutôt que d'offrir des fleurs ou des chocolats à vos hôtes,
régalez-les de confitures de saison,
que vous aurez faites vous-même

et dont vous aurez décoré les pots.


Pour cela, il vous faut :
(Environ 6 pots de 375 g)
- 500 g de pommes
- 1 kg de poires mûres
- 200 g de poires séchées
- 100 g de pruneaux
- 100 g de dattes
- 200 g de figues sèches
- 200 g d'abricots secs
- 100 g de raisins
- 150 g de cerneaux de noix
- 150 g d'amandes mondées
- 1 citron
- 2 oranges
- 1 pincée de cannelle
- 1 kg de sucre cristallisé

Brossez les oranges et le citron, rincez-les rapidement,
prélevez les zestes, les jus et réservez.
Lavez les pommes, les poires,
coupez-les en morceaux
et mettez-les dans une grande casserole
avec 2 petits verres d'eau.
Cuisez 20 min à couvert sur feu doux
pour que les fruits soient bien cuits
Retirez du feu et passez le tout au tamis
pour récupérer le jus.
Remettez dans la grande casserole
avec le jus de pommes et de poires, et les zestes.
Ajoutez les fruits secs coupés en petits morceaux
et laissez reposer 12h.
Versez le tout dans une bassine à confiture
avec la cannelle et le sucre,
portez à ébullition et écumez.
Laissez cuire 5 à 10 min.
Ajoutez les noix concassées et les amandes
en petits morceaux.
Laissez cuire encore 10 min.
Remuez, écumez
et mettez en pots la confiture encore chaude.
Fermez avec un papier film
et entourez chaque pot d'un ruban doré.

Vous pouvez mettre un dessin ou une inscription
en utilisant un tube couleur pour vitrail...


lundi 9 novembre 2009

Gâteau d'automne


C'est un gâteau fait avec des yaourts, pommes et noix ;
mais selon la saison ou les fruits disponibles,
vous pouvez ajouter ce que vous voulez :
prunes, poires, fruits secs, etc.



Pour 8 personnes

- un yaourt nature
- 3 œufs
- 3 pots de farine
- 1 pot et demi de sucre + 2 grosses cuillères à soupe
- 50 g de beurre environ
- 1 sachet de levure
- 3/4 grosses pommes
- 100 g de noix (on peut en mettre un peu moins)


Préparation :

Commencez par éplucher et couper les pommes en petits morceaux.
Faites-les revenir dans le beurre, et quand les pommes sont bien molles,
rajoutez les 2 cuillères à soupe de sucre pour caraméliser.
Mettez le yaourt dans un saladier.
Mélangez avec les œufs.
Ajoutez petit à petit la farine.
Battez bien.
Ajoutez la levure et le sucre.
Rajoutez les pommes et les noix.
Transvasez le mélange dans un moule beurré et fariné.
Faites cuire pendant 35/ 40 min dans un four préchauffé à 180°.

A déguster !


mardi 13 octobre 2009

Lapin à la cuillère


-->Avec l'automne, les parties de chasse ou les cueillettes de champignons,
voici un plat tout trouvé...


Il vous faut :
- 1 lapin de garenne
- 5 carottes
- 5 pommes
- 300 g de girolles
- 1 litre de cidre
- 30 cl de crème fraîche
- graisse de canard
- 5 échalotes
- 20 g de beurre -
thym - sauge
- sel - poivre du moulin.



Préparation :
Coupez le lapin en morceaux
et faites-le dorer dans une cocotte avec de la graisse de canard.
Ajoutez les carottes et une pomme pelée coupée en gros cubes,
le thym, les échalotes émincées et la sauge.
Salez et poivrez.
Mélangez, versez la crème fraîche et le cidre.
Portez à ébullition,
puis faites cuire 1 heure à couvert à 180° C, dans le four préchauffé.
Coupez le chapeau des pommes restantes,
évidez-les et les cuire 10 min. dans le four.
Retirez le lapin de la cocotte,
réservez les cuisses, les pattes avant et les filets du dos.
Désossez le reste du lapin, hachez-le
et mélangez-le avec les carottes égouttées et écrasées à la fourchette.
Garnissez les pommes avec cette farce
et mélangez le reste de la farce à la sauce.
Remettez les autres morceaux de lapin.
Nettoyez et faites revenir les girolles 5 min. dans une poêle avec le beurre.
Salez et poivrez.
Présentez la viande dans les assiettes
accompagnée d'une pomme farcie et des girolles sautées.
Servez chaud.


Tatin d'abricots


-->Vous avez encore quelques abricots en conserve ?
Préparez ce dessert

Il vous faut :
- 320 g de pâte feuilletée
- 8 beaux abricots bien mûrs
- 80 g de beurre demi-sel
- 120 g de sucre roux
- glace à la vanille

Découpez 4 cercles identiques dans la pâte feuilletée
(12 cm environ de diamètre).
Réservez-les pendant 10 min. au réfrigérateur.
Lavez et séchez les abricots.
Coupez-les en deux.
Retirez les noyaux, puis détaillez la chair en fins quartiers.
Dans une sauteuse, faites fondre le beurre et ajoutez-y le sucre roux.
Laissez chauffer 3 min., sur feu moyen,
jusqu'à obtention d'un caramel blond.
Ajoutez les quartiers d'abricots dans la sauteuse,
mélangez de façon à ce que les abricots soient enrobés de caramel.
Poursuivez la cuisson 2 min.,
égouttez-les dans une passoire de manière à recueillir le caramel.
Répartissez le caramel dans 4 moules de 10 cm de diamètre
et ajoutez-y les abricots enrobés de caramel.
Recouvrez la pâte feuilletée
et rentrez les bords de pâte de façon à bien recouvrir les abricots.
Placez au four, préchauffé à 210°C, pendant 10 à 15 min.
(la pâte doit être bien dorée).
Posez les assiettes à dessert sur la pâte et retournez d'un coup sec.
Ajoutez une boule de glace à la vanille sur chaque tartelette.

Tarte au fromage et à la menthe



-->
Vous n'avez pas trop envie de cuisiner pour un dimanche soir ?
Choisissez cette tarte, accompagnée d'une salade...


Il vous faut :
- 250 g de farine
- 125 g de beurre
- ½ verre d'eau
- 1 pincée de sel
- 125 g de fromage de chèvre frais
ou à défaut, du fromage blanc
- 5 œufs
- 1 cuil. à soupe de crème fraîche
- 100 g de sucre en poudre
- quelques grains d'anis
- quelques feuilles de menthe finement coupées.

Faites une pâte brisée
avec la farine, le beurre, le ½ verre d'eau et le sel.
Pour la garniture,
mélangez le fromage de chèvre,
les œufs, la crème, le sucre, les grains d'anis et la menthe.
Faites cuire une heure à feu doux.
C'est tout !

C'est le mélange de fromage de chèvre salé et de sucre
qui fait l'originalité de cette tarte !


Des trucs pour chaque aliment



-->
Les asperges
Elles ont les pointes fragiles…
Pour éviter de les casser, faites-les cuire à l'eau bouillante dans une boite de conserve propre (du diamètre adapté au nombre d'asperges que vous voulez cuire) dont vous aurez ôté le fond. Vous obtenez un cylindre que vous placez au centre de votre casserole et dans lequel vous disposez les asperges debout, pointes en haut.
Les haricots blancs
Cuire les haricots blancs secs peut parfois prendre très longtemps. En y ajoutant une carotte ils seront attendris bien plus rapidement !
Les aubergines
Pour que les aubergines perdent leur amertume et en rendent plus à la cuisson un jus noir peu appétissant, il suffit de les faire tremper pendant 3 heures dans de l'eau froide agrémentée d'une poignée de gros sel.
Si vous les faites frire, passez-les au préalable dans du blanc d'œuf, elles absorberont beaucoup moins d'huile.
Le chou-fleur
Pour éviter les odeurs de cuisson désagréables, ajoutez un morceau de pain ou le jus d'un demi-citron à l'eau de cuisson de votre chou-fleur.
Les brocolis
Ma grand-mère les choisissait avec grand soin : bien verts et bien serrés. Si les inflorescences avaient commencé à s'épanouir, ils se révélaient moins savoureux.
Elle utilisait aussi les tiges, qu'elle détaillait en petits bâtonnets est servait, après cuisson, comme des asperges, accompagnés d'une sauce mousseline.
Quant aux fleurs, elle en faisait des délicieux gratins ou purées.
Les fruits rouges
Pour garder les fraises (framboises, groseilles, etc.) intactes, ne les laissez pas entassées dans la barquette.
Étalez-les sur un torchon dans un plat creux, disposez les fruits et rabattez le torchon dessus : il absorbera l'humidité des fruits, qui se conserveront mieux.

Compote à l'américaine


Restons dans les pommes
et confectionnons ce dessert classique

qui prend des couleurs !


Il vous faut :
- 1 kg de pommes
- 1/2 litre de jus de pommes
- 200 g de sucre brun
- 1 cuil. à soupe de cannelle
- 1 cuil. à café de clou de girofle en poudre
- 1 pincée de piment en poudre
- 2 cuil. à soupe de pignons
et pour accompagner :
4 boules de glace à la vanille

Lavez les pommes.
Coupez-les en morceaux
et mettez-les dans une casserole avec le jus de pommes.
Portez à ébullition,
puis couvrez et laissez mijoter 20 min.
ou plus, jusqu'à ce que les fruits soient bien tendres.
Égouttez, passez-les au moulin à légumes,
puis ajoutez le sucre et les épices.
Mélangez, et remettez la compote
à cuire 10 min. dans une casserole,
en remuant souvent.
Faites griller les pignons à sec dans une poêle.
Répartissez la compote chaude dans des coupes individuelles,
Saupoudrez de pignons et décorez avec les boules de glace.
Servez aussitôt.

ASTUCES
Pour faire de la compote selon la méthode traditionnelle,
il n'est pas nécessaire d'éplucher ni d'épépiner les pommes.
Lavez-les, coupez les en morceaux,
Faites cuire à la casserole avec le jus d'un citron et un peu de sucre.
passez au moulin à légumes,
la peau, le cœur et les pépins resteront dans la grille.
Goûtez et ajoutez du sucre à volonté.
Épicez avec de la cannelle ou du sucre vanillé.

La compote est une bonne base
pour improviser des desserts :

-dressée dans des coupes,
surmontées d'une couche de crème chantilly
et décorée de copeaux de chocolat.

- étalée dans un plat au four,
saupoudrée de blanc d'œuf battu en neige,
gratinée avec sucre et poudre d'amandes.

- chaude, avec une crème anglaise bien froide.



Pommes à la vanille


Des pommes, des pommes, de toutes les couleurs,
acidulées ou gorgées de sucre,
fondantes ou craquantes,
il en existe pour tous les goûts.
Je vous offre ici un petit dessert avec des pommes à chair ferme...

Pour cela, il vous faut :
- 4 pommes moyennes
- 4 cuil. à soupe de gelée de groseille
- 1 citron non traité
- 30 g de sucre
pour régaler 4 personnes

Pour la sauce, prévoir :
- 2 œufs
- 50 g de sucre vanillé
- 2 cuil. à café de Maïzena
- 1/2 bouteille de vin blanc moelleux de style Montbazillac

Maintenant, passons à la préparation :
Épluchez les pommes entières
et ôtez le cœur et les pépins à l'aide d'un vide-pommes.
Brossez le citron sous l'eau courante,
essuyez-le et prélevez la moitié du zeste.
Hachez-le finement.
Pressez le fruit entier.
Mettez les pommes dans une petite casserole,
couvrez-les d'eau à niveau,
ajoutez le zeste haché, le jus du citron et 1 cuil. à soupe de sucre.
Portez à ébullition, puis laissez frémir 10 min environ,
pour que les pommes soient tendres.
Égouttez avec une écumoire et laissez refroidir.

A présent, préparez la sauce :
Séparez les blancs des jaunes d'œufs.
Battez les blancs en neige ferme.
Fouettez les jaunes avec le sucre vanillé et la Maïzena,
jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux.
Versez-le dans une casserole sur feu doux.
Ajoutez le vin en filet, en remuant sans cesse.
Au premier bouillon, éteignez le feu
et continuez de battre encore pendant 2 min,
incorporez délicatement les œufs en neige.
Disposez les pommes dans des assiettes.
remplissez le cœur de gelée,
nappez de sauce chaude et servez.

Vous pouvez remplacer le vin par du jus de pommes
relevé d'une cuillère à soupe de Calvados.





jeudi 8 octobre 2009

Oeufs à point





Pour vérifier la fraîcheur d'un œuf, déposez-le dans un verre d'eau.
Si l'œuf cale au fond, il est très frais.
S'il demeure au centre, il peut être consommé.
Mais s'il remonte et flotte, c'est signe qu'il y a de l'air dans la coquille : il n'est donc pas très frais, voire même inconsommable.
Pour reconnaître si des œufs sont durs ou frais sans casser la coquille, faites-les tourner sur la table, comme une toupie. S'ils tournent vite, c'est qu'ils ont durs.
Pour séparer le blanc du jaune, servez-vous d'un entonnoir qui retiendra le jaune et laissera passer le blanc.
Pour ôter facilement leur coquille, ajoutez une poignée de gros sel dans l'eau de cuisson des œufs et rincez-les à l'eau froide après la cuisson.
L'eau de cuisson des œufs à la coque, est pleine de substances minérales, conservez-la et servez-vous-en pour arroser vos plantes vertes.

4 Astuces pour le lait



-->
Pour éviter que le lait brûle et colle au fond, rincez toujours la casserole à l'eau chaude avant d'y verser le lait
Si le lait a brûlé, recouvrez la casserole d'un linge propre mouillé. Le tissu absorbera l'odeur désagréable.
Cuire du poisson dans le lait, permet de garder la chair plus blanche.
Traditionnellement, au Portugal, pays de grands consommateurs de morue, on dessale ce poison et on le fait longuement tremper dans le lait avant de l'accommoder.
Vous pouvez tout aussi bien utiliser du lait en poudre dans vos préparations culinaires, il suffit de délayer la poudre, par exemple avec l'eau de cuisson des légumes que vous aurez fait refroidir, et vous obtiendrez une sauce légère et fluide.

mercredi 30 septembre 2009

Quelques astuces


Citron
Pour éviter aux pommes, poires, pêches, bananes… de noircir lorsque vous les avez épluchées, il suffit de les frotter avec un citron coupé en deux.

Pour conserver une moitié de citron, retournez-la sur une soucoupe et couvrez-la avec un verre renversé.

Tout l'arôme de la vanille

Pour récupérer les petits grains contenus dans la gousse de vanille, ceux qui ont le plus de goût, écrasez la gousse avec le plat d'une lame de couteau.
Fendez ensuite la gousse en deux dans le sens de la longueur et grattez soigneusement l'intérieur avec la pointe du couteau.
Comme la pulpe adhère au couteau, trempez la lame dans le lait au fur et à mesure. Ainsi, vous n'en perdrez pas un grain.

Volailles craquantes

Pour dorer parfaitement un poulet ou n'importe quelle volaille et obtenir une peau craquante et grillée à souhait, badigeonnez-la avec du beurre fondu et saupoudrez-la ensuite légèrement avec de la farine.

Un assaisonnement original
Pour améliorer une simple vinaigrette à l'estragon, ma grand-mère y ajoutait quelques gouttes de pastis : délicieux et surprenant !

Un cake aux fruits réussi
Pour éviter que tous les fruits confits ne se retrouvent au fond du gâteau, farinez-les légèrement avant de les incorporer à la pâte. Cela leur permettra de rester bien répartis pendant la cuisson.
Préparez votre cake 24 heures à l'avance, il n'en sera que meilleur.

Thermomètre minute

Si vous ne savez pas à quelle température se trouve votre four, il suffit d'y glisser quelques instants un papier blanc.
- S'il jaunit, le four est moyen
- S'il devient ocre, le four est chaud
- S'il noircit, le four est très chaud.

mardi 22 septembre 2009

Gâteau à la Maïzena



-->
L'automne vient d'arriver aujourd'hui !
Les journées deviennent plus courtes,

la lumière diminue...
Un peu de blues ?
Alors suivez-moi dans la cuisine,

je vous prépare quelques gâteaux...

Pour cela, il vous faut :

- 2 œufs
- 1 verre de beurre ou de margarine
- 1 verre de sucre
- 1 paquet de Maïzena
- 1 paquet de levure
- 3 paquets de sucre vanillé
- 400 g de farine

Dans une terrine, mélangez les œufs et le sucre ;
travaillez-les bien avec la spatule.
Ajoutez le beurre fondu, la maïzena, la levure et le sucre vanillé
Mélangez bien à nouveau ;
ajoutez la farine et formez des boules de la grosseur d'une noix ;
aplatissez-les un peu avec la fourchette ;
disposez-les dans un plat fariné,
espacés les uns des autres.
Cuisez-les à feu moyen pendant 20 minutes.

Vous pouvez coller 2 gâteaux ensemble
avec un peu de confiture.



jeudi 17 septembre 2009

Le vin de sauge



-->
Comme j'ai encore plein de sauge dans mon jardin,
j'en ai cueilli un peu pour la sécher, la broyer
et l'utiliser pour en faire une poudre,
efficace pour les aphtes ou les dents
Mais que faire ensuite ?
J'ai donc pensé tout naturellement au vin de sauge
et suis partie à la recherche de mes recettes
Le problème,
c'est que certaines parlent de vin rouge et d'autres de vin blanc...
Bon, je vous livre ici ce que je lis...

1 bouteille de bon vin rouge (75cl)
(un bon Médoc peut faire l'affaire)
50 g de sauge (feuilles et fleurs)
Laissez macérer la sauge dans le vin une dizaine de jours puis filtrez.
Il est possible de l'adoucir avec un peu de sucre et de miel

Un petit verre à liqueur de notre breuvage pris après le repas
facilitera une bonne digestion.
Autre vertu du Vin de Sauge, il chasse la mélancolie.
C'est aussi un excellent préventif de l'asthme et des bronchites à répétition d'hiver
il combat aussi efficacement les vertiges et les sueurs profuses
chaud, c'est un bon moyen d'arrêter la grippe, un rhume ou une bronchite,
aussi efficace que le vin à la cannelle ou le genièvre !
Ah ! Mais voilà une bonne nouvelle !
On va peut-être enrayer cette mauvaise grippe
qu'on nous annonce à grand renfort de peur et de précautions...

Mais j'apprends ensuite :
que la sauge se marie mieux avec du vin blanc (Muscat, par exemple)
et de ne pas oublier d'y ajouter du gingembre, pour relever le goût.
Enfin, inutile d'attendre des heures et des jours : 72 h suffisent !!

Voici la recette avec le vin blanc
Et que je pense d'ailleurs adopter

75 cl de Vin Blanc
3 branches de Feuilles de Sauge Fraîche
3 cuillères à soupe de Miel Liquide

Lavez 2 à 3 branches de sauge.
Essuyez-les dans du papier absorbant
puis mettez à macérer dans du vin blanc
pendant 3 jours en remuant de temps en temps.
Mettez du miel car c'est un peu amer, selon votre goût.
Réservez au frais.

Trouvé sur le net, cette recette médiévale pour
remplir de joie plusieurs convives :
Vue Ici :
Recette pour 5 litres de vin de sauge
Ceci nous amène à la fabrication de notre vin de sauge romain.
Il faut de la sauge bien sûr, mais aussi du vin.
Du vin blanc, et du bien sec !
Le muscadet ou le gros plant conviennent très bien
mais on peut aussi envisager un entre-deux mers un peu rustique
ou un gentil vin blanc de Savoie.
Ne mollissons pas, je donne les proportions pour cinq litres de vin,
c’est une boisson qui est parfaite
pour un apéritif ensoleillé avec une dizaine de convives.
Il faudra en plus du miel bien liquide, 500 g pour les cinq litres.
La dilution sera faite moyennant un peu de constance et un remuage actif.
Et c’est là que les choses sérieuses commencent.
Vous prendrez deux récipients d’une contenance d’un peu plus de cinq litres
(les amphores sont couleur locale mais facultatives,
les cubitainers en plastique fonctionnent assez bien),
un grand entonnoir et cinq ou six bonnes poignées de feuilles de sauge fraîches.
Une poignée sera mise dans l’entonnoir au-dessus du récipient vide
et vous verserez dessus tout doucement le mélange de vin et de miel.
Et quand tout le liquide sera passé, vous recommencerez.
Au bout de trois ou quatre passages, on jette les feuilles de sauge
et on en remet de nouvelles jusqu’à épuisement du stock.
C’est un peu fastidieux,
mais c’est à ce prix qu’on obtient un vin sucré mais rafraîchissant,
tonique et sans amertume désagréable.

Et maintenant, à vous de choisir !!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...